ABN Amro chute en Bourse après une enquête pour blanchiment d'argent

le 26/09/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

ABN Amro
La banque néerlandaise visée par une enquête pour blanchiment d'argent et financement du terrorisme
(ABN Amro)

La banque ABN Amro, qui a annoncé jeudi être visée par une enquête pour blanchiment d'argent et financement du terrorisme aux Pays-Bas, a vu son action chuter de plus de 9% à l'ouverture en Bourse d'Amsterdam jeudi matin. Le parquet des Pays-Bas a déclaré qu'ABN Amro était accusée de manquements en matière de lutte contre le blanchiment d'argent. La banque a signalé des transactions suspectes trop tard, voire pas du tout, et n'a pas suffisamment surveillé ses clients, a ajouté le parquet. La banque, qui a été informée mercredi de cette enquête mais n'a obtenu aucun détail supplémentaire sur l'étendue des investigations selon un porte-parole, a déclaré qu’elle souhaite «coopérer pleinement à l'enquête».

En août dernier, la banque centrale des Pays-Bas avait imposé à ABN Amro d'examiner la situation de l'ensemble de ses clients particuliers dans le pays, ce qui pourrait éventuellement aboutir à des amendes.

Les banques néerlandaises ont été contraintes d'assurer un meilleur suivi de leurs clients à la suite de l'amende de 775 millions d'euros infligée en septembre 2018 à ING pour ses manquements en terme de lutte contre le blanchiment d'argent. Cette affaire a également valu à ING des sanctions en Italie.

Sur le même sujet

A lire aussi