Foncières cotées, la résistance aux vents contraires

le 03/02/2022 L'AGEFI Hebdo

Flambée des matières premières, hausse des taux directeurs... ces spécialistes de l’immobilier entament une année de défis.

A peine la tête hors de l’eau, les foncières cotées boiront-elles la tasse en 2022 ? Si le marché actions s’est montré flamboyant l’an dernier avec un CAC 40 qui gagnait 29 % et une hausse du S&P 500 de 27 %, le FTSE Epra Nareit Eurozone finit, lui, à +3,8 %. « Une situation peu habituelle,...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

Sur le même sujet

A lire aussi