Les fonds activistes montent en puissance en Europe

le 19/05/2016

Une étude de Conatus Finance dévoile les grandes tendances de l’activisme des fonds d'investissement européens.

Télécharger le document

Les fonds d'investissement continuent d'affirmer leur pouvoir d'influence sur les directions des entreprises dont ils sont actionnaires, y compris en Europe, selon une étude réalisée par Conatus Finance. "Le marché de l'activisme est toujours dominé par les gros fonds américains mais deux nouvelles tendances apparaissent", selon l'étude intitulée "Actionnaires actifs: un modèle d'activisme long terme adapté au marché européen". Ces deux tendances sont résumées ainsi: un renforcement de leur action en Europe et "un focus sur le long terme". 

D’après ce document les fonds gèrent 163 milliards de dollars d'encours sous gestion, une multiplication par 6 au cours de ces dix dernières années.

L’objectif des actionnaires actifs est de créer de la valeur à partir d’entreprises peu performantes. Ces investisseurs ont ainsi le pouvoir d’intervenir dans le management des entreprises afin de les rendre plus rentables, une démarche souvent perçue comme intrusive par les sociétés concernées. Avec des actifs sous mandat (AUM) de 15,1 milliards d’euros, le suédois Cevian Capital est l’un des plus gros fonds européens activistes de long terme. Le portefeuille est concentré sur 10 à 14 positions, les gérants de Cevian cherchant à "au moins doubler la valeur de leurs investissements dans une période de trois ans".

La majorité des fonds européens se concentrent davantage sur le long terme que les Etats-Unis mais la plupart des gros fonds activistes de long terme restent américains. En Europe, les sociétés les plus ciblées publiquement par les activistes sont très largement anglaises (134), suivies par les allemandes (19), les françaises (15) et les suisses (12). 

A lire aussi