HSBC France distance la concurrence avec son agrégateur

le 19/10/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le service d’agrégation de comptes de HSBC France sera effectif dès demain pour les clients détenteurs d’un iPhone. Les autres banques de détail vont suivre.

HSBC France distance la concurrence avec son agrégateur
L’application permet aux clients de HSBC France de visualiser et de gérer les finances de tous leurs comptes bancaires.
(Photo DR.)

HSBC France espère coiffer au poteau ses concurrents. De sources proches du dossier, la banque lancera demain son service d’agrégation de comptes. Les autres banques de réseau de l’Hexagone ont toutes prévu de lancer le leur bientôt, mais HSBC France se targue d’être la première à proposer effectivement à ses clients particuliers une application gratuite de gestion budgétaire qui intègre l’agrégation de leurs comptes. Les clients détenteurs d’un iPhone, de version IOS8 ou plus, pourront télécharger et utiliser l’application dès jeudi. Ceux qui possèdent un appareil sous Android pourront en faire de même soit dès jeudi, soit dans les jours suivants, en fonction des derniers tests encore en cours chez HSBC. 

Les clients de HSBC France pourront visualiser et gérer les finances de l’ensemble de leurs comptes bancaires, y compris ceux détenus dans des banques concurrentes. Le service compile quotidiennement toutes les opérations courantes et calcule la capacité d’épargne de l’utilisateur. Il permet de catégoriser les dépenses par ligne budgétaire et de se créer des alertes. L’application a été développée en partenariat avec Linxo, dont sont actionnaires le Crédit Mutuel Arkéa depuis avril 2012 et le Crédit Agricole depuis janvier 2016.

L’agrégation de comptes a très tôt suscité l’intérêt des concurrents des banques car il permet à des acteurs non bancaires de s’immiscer entre les établissements et leurs clients. En outre, selon une étude de Deloitte publiée en mars 2016, quatre français sur dix sont intéressés par l’agrégation de comptes et la planification financière. Les assureurs se sont vite engouffrés dans la brèche. Swiss Life a lancé son agrégateur dès décembre 2015, en partenariat avec Budget Insight. En juin dernier, la Maif a lancé son service Nestor fourni en marque blanche par Linxo.

Les banques se pressent désormais pour rattraper leur retard. Lundi, le Crédit du Nord a annoncé qu’il lancerait en novembre son propre service d’agrégation, développé par Fiducéo. Sa maison mère, la Société Générale, «travaille activement sur le sujet avec Fiducéo» pour une solution groupe, indique un porte-parole. Pour rappel, Fiducéo avait été racheté en mars 2015 par Boursorama.

BPCE préfère développer une solution en interne qu’elle espère lancer en novembre. Enfin, le Crédit Agricole étudie comment répercuter l’offre de Linxo à ses propres clients. Les premiers à en bénéficier seront ceux de sa banque en ligne BforBank en 2017. 

Sur le même sujet

A lire aussi