Kepler Cheuvreux remanie sa direction générale

le 22/06/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Kepler Cheuvreux remanie sa direction générale
Guillaume Cadiou, nouveau président du directoire de Kepler Cheuvreux
(DR)

Kepler Cheuvreux a annoncé aujourd'hui la nomination de Guillaume Cadiou au poste nouvellement créé de président du directoire. Ce X-Ponts de 40 ans assure la direction opérationnelle du courtier européen, après sept années chez le spécialiste des minéraux industriels Imerys.

Fondateur et premier actionnaire de Kepler Cheuvreux, Laurent Quirin a quant à lui troqué son titre de PDG pour celui de président du conseil de surveillance. Le groupe, dont le siège est à Paris, a en effet opté une structure de direction duale en novembre dernier. «C’est une demande de l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution, ndlr) qui nous a invités à dissocier les fonctions de présidence et de direction générale», explique à L’Agefi Guillaume Cadiou. Arrivé début 2018, il siège au directoire au côté du directeur financier Paul Rattier, seul autre membre pour le moment. 

Guillaume Cadiou est en charge du développement du groupe et des affaires courantes, tandis que Laurent Quirin se consacre aux relations avec les actionnaires. Les représentants de Crédit Agricole CIB, d’UniCredit ou encore de Rabobank siègent désormais au conseil de surveillance, qui regroupe les 13 anciens membres du conseil d’administration.

Kepler Cheuvreux a également recruté Emmanuel Le Coz, un ancien de SG CIB spécialiste du trading électronique, comme directeur de la transformation digitale en charge des équipes informatiques. Il remplace Frédéric Jamin qui devient responsable de la performance, fonction nouvellement créée pour «gérer la bonne allocation des ressources [et] l’ensemble des frais généraux». Le groupe a par ailleurs promu Julia Aliche responsable risques, contrôle interne et conformité.

«Avec ces nouvelles nominations, Kepler Cheuvreux met les moyens en face de ses enjeux et de ses objectifs, déclare Laurent Quirin dans un communiqué. Côté enjeux, notre volonté est de transformer les évolutions du secteur financer en opportunités grâce à notre indépendance et notre agilité : réglementation Mifid 2, transformation digitale, Brexit. Côté objectifs, nous souhaitons renforcer notre position de leader européen indépendant de services financiers spécialisé dans le recherche, l’intermédiation et le conseil».

Sur le même sujet

A lire aussi