L’ACPR et l’AMF veulent professionnaliser le financement participatif

le 03/06/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les deux superviseurs pointent notamment un déficit dans les obligations d’information des particuliers.

L’ACPR et l’AMF veulent professionnaliser le financement participatif
Le pôle de l’ACPR et de l’AMF «Assurance Banque Epargne» regarde d’un œil bienveillant l’industrie naissante du financement participatif. Mais l’organe commun aux deux superviseurs créé en 2010 demeure vigilant. «Il s’agit d’une industrie jeune qui a encore besoin de se professionnaliser et dont...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi