Le Crédit Mutuel Arkéa boucle le rachat de Leasecom et du CFCAL

le 05/11/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’établissement bancaire poursuit ainsi sa stratégie de renforcement sur les marchés respectifs des entreprises et des particuliers

Dans la lignée de son plan stratégique à horizon 2015, le Crédit Mutuel Arkéa poursuit l’élargissement de sa palette de produits. La banque, regroupant les fédérations de Bretagne, du Massif Central et du Sud-Ouest, vient dans cette optique d’annoncer la finalisation de deux acquisitions, Leasecom dans le domaine de l’offre locative de matériel pour les entreprises et professionnels, et le Crédit Foncier et Communal d’Alsace et de Lorraine-Banque (CFCAL) dans le domaine de la restructuration de crédits avec garantie hypothécaire.

Arkéa acquiert 95% de Leasecom. Le solde du capital reste aux mains de ses dirigeants, qui en détenaient 55%, tandis que le fonds britannique ACP se retire. Spécialisé dans le domaine de la bureautique, Leasecom, qui a réalisé en moyenne au cours des trois dernières années un chiffre d’affaires annuel de 150 millions d’euros pour un résultat opérationnel de 4 millions, pourra «se diversifier sur d’autres segments tels que l’automobile ou la santé», a indiqué jeudi Gérard Bayol, directeur général délégué en charge du pôle entreprises et institutionnels.

Ce pôle va intégrer une quatrième ligne d’activité avec Leasecom. Il s’articule autour des activités bancaires (BCME et Camefi Banque) qui doivent être fusionnées le 19 novembre sous le label BCME, des activités de capital investissement (Synergie Finance et Sobrepar) dont la fusion est aussi prévue courant novembre et des activités de crédit bail. Présent dans le crédit bail immobilier, Arkéa entend lancer une activité complémentaire de crédit bail mobilier le 15 janvier prochain et a recruté une équipe dédiée de vingt personnes.

Arkéa prend par ailleurs le contrôle, pour 154 millions d’euros, du CFCAL en rachetant la part de 70% détenue par le Crédit Foncier de France, le solde étant composé d’un flottant pour 17% et d’une part de 13% détenue par l’assureur Esca. «L’activité de niche du CFCAL (qui a réalisé un résultat net de 19 millions d’euros en 2009) nous permet de conserver les encours de nos clients à l’intérieur du groupe. Nous estimons à un client par an et par agence la perte de clientèle sans cette activité», a indiqué Dominique Andro, directeur général délégué en charge du pôle des réseaux spécialisés. Arkéa compte quelque 600 points d’accueil pour ses 3,3 millions de sociétaires.

A lire aussi