L’or rebondit malgré l’environnement négatif

Le métal reste au-dessus des niveaux dictés par les taux réels
Corentin Chappron

Après avoir atteint un plus bas à 1.616 dollars/once le 3 novembre, l’or a rebondi de 6%, atteignant mercredi soir 1.713 dollars/once. « Les taux réels à 10 ans américains dicterait plutôt un prix de l’or plus proche des 1.400 dollars. Une partie de la résistance du métal tient dans les anticipations de marchés, qui estiment que le pic des taux sera bientôt atteint, résume Arnaud du Plessis, gérant actions thématiques chez CPR AM. Les commentaires de la Fed, qui a fait allusion à un taux terminal plus haut qu’anticipé, n’ont pas eu d’impact. «Le scénario « stagflationniste » continue par ailleurs à soutenir l’or, qui profiterait de l’assouplissement des conditions monétaire qu’un tel environnement impliquerait. » Une baisse du dollar, qui a perdu 3,5% face à un panier de devises depuis le 3 novembre, a aussi soutenu le métal.

Les marchés ont par ailleurs été surpris par la forte demande des banques centrales, alors même que les ETF décollectent 1,7 milliards de dollars sur l’année. La saisonnalité de l’or a pu jouer -les marchés ont tendance à sous performer en septembre et octobre, avant se de reprendre. Toutefois, les positions nettes non commerciales déclinent de 75% par rapport à leur pic atteint en juin, tout en restant positives, un signe que le positionnement des investisseurs devient baissier. Les chiffres de l’inflation américaine, publiés jeudi, pourraient d’ailleurs pousser l’or à la baisse s’ils se révélaient plus élevés qu’anticipés.

{"title":"","image":"293839","legend":"","credit":""}

Un évènement L’AGEFI

Plus d'articles Or et métaux précieux

Contenu de nos partenaires

Les plus lus de
A lire sur ...