Le financement bancaire perd du poids chez les ETI

le 07/11/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Sa part est tombée à 68% en 2016 contre 81% en 2006 au profit du financement obligataire, porté notamment par le développement de l'Euro PP, indique la Banque de France.

Déjà bien engagé chez les grands groupes, qui ont un accès plus aisé aux marchés financiers, le mouvement de désintermédiation bancaire s’est accéléré ces dix dernières années pour les entreprises de taille intermédiaire (ETI). Alors qu’en 2006, le financement bancaire représentait 81% de leurs...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi