L’immobilier commercial retrouve une bonne dynamique

le 07/01/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

bureaux à la Défense 92
(RK.)

La demande placée de bureaux en Ile-de-France s’est finalement élevée à 1.853.400 m2 selon le baromètre Immostat publié vendredi, en hausse de 32% par rapport à 2020, mais surtout au-dessus des prévisions qui tablaient plutôt sur 1,7 million de m2. Très bon comme les précédentes années, le quatrième trimestre totalise 631.000 m2, +29% par rapport au quatrième trimestre 2020.

Outre la très bonne contribution des secteur Paris Centre-Ouest et Croissant Ouest-La Défense, la 1ère couronne hors Croissant Ouest connaît son deuxième meilleur trimestre historique après le deuxième trimestre 2019 avec 118.000 m2 placés.

Du fait de nouvelles livraisons importantes en 2021 sur le Croissant Ouest-La Défense, l’offre immédiate a cependant continué à croître de 10%, à 4.041.000 m2. Les loyers se stabilisent globalement autour de 415 euros HT HC/m2/an pour les biens de seconde main, et progressent de +2% sur un an à 414 euros HT HC/m2/an pour les biens neufs ou restructurés. Alors que certains loyers avaient été adaptés mi-2020 pour faire face à la crise, les mesures d’accompagnement ont beaucoup augmenté en 2021 passant de 20,8% en décembre 2020 à 24,4% fin septembre 2021 (le chiffre à fin décembre sera publié fin janvier).

Séquelles sanitaires

Malgré le «retour» des entreprises au bureau, l’investissement en immobilier commercial en Ile-de-France a encore été retardé, et chute de 23% à 14,7 milliards d’euros en 2021, avec une baisse de 18% au quatrième trimestre (6,0 milliards). La situation est cependant bien meilleure à l’échelle nationale avec des investissements en régions beaucoup moins touchés et une baisse de 8% à 24,9 milliards d’euros en 2021, avec une hausse de 5% de bon augure au quatrième trimestre (10,3 milliards). Tiré par Paris, le prix moyen des bureaux achetés en Ile-de-France a continué d’augmenter, de 1% sur un an à 8.220 euros/m2 (droits inclus).

Pour sa part, le marché de la logistique a connu encore une très bonne année en Ile-de-France, avec une hausse de la demande placée (entrepôts de plus de 5.000 m2) de +26% (1.148.900 m2) par rapport à l’année 2020 qui était une année de stabilité (-2%), et une bonne année en France, avec une hausse de la demande placée (entrepôts de plus de 10.000 m2) de +8% (3.596.300 m2 dont 2.711.000 m2 en Régions) qui permet de rattraper largement les pertes de 2020 (-7%).

Sur le même sujet

A lire aussi