Faute d’acheteurs, Infopro Digital repart avec Towerbrook

Le projet de cession de l’an dernier n’ayant pas abouti, le fonds britannique a préféré garder l’actif en l’absence de belles opportunités sur un marché difficile.
Le groupe Infopro Digital compte plus de soixante titres dont L’usine Nouvelle, LSA, L’Argus de l’assurance, Le Moniteur...
Le groupe Infopro Digital compte plus de 60 titres de presse  -  © Infopro Digital

L’histoire d’amour continue entre Infopro Digital et le fonds britannique de private equity Towerbrook. Le propriétaire du groupe de médias, qui s’est développé ces dernières années dans les services digitaux et les bases de données, a annoncé, ce jeudi, qu’il investissait via son nouveau fonds principal dans Infopro Digital, dont il est l’actionnaire majoritaire depuis 2016.

Le capital-investisseur avait pourtant cherché à céder la société l’an dernier et avait mandaté Morgan Stanley pour ce faire, comme l’avait révélé L’Agefi. «Des discussions avaient eu lieu, mais aucun process formel n’avait été enclenché. Quand une vente n’aboutit pas, c’est toujours pour un problème de prix», indique un bon connaisseur de l’actif. Plusieurs fonds avaient pourtant montré des marques d’intérêt, comme les américains Omers, Onex Corporation, Warburg Pincus, le britannique Cinven et le français Astorg.

Towerbrook espérait obtenir plus de deux milliards d’euros pour le groupe, qui revendiquait à l’époque quelque 170 millions d’euros d’Ebitda estimés. Mais le multiple élevé de valorisation attendu et les difficultés de financement depuis plus d’un an pour les actifs de cette taille ont n’ont visiblement pas permis de trouver un terrain d’entente avec un acquéreur potentiel.

«Sur un marché détérioré où les belles opportunités se font plus rares, Towerbrook a préféré garder cet actif qui a connu une croissance très significative ces dernières années», croit savoir une autre source.

Transfert de fonds

La méthode peut toutefois surprendre. Alors que les fonds désireux de continuer à bénéficier de la création de valeur d’un actif de qualité ont tendance, ces dernières années, à les placer dans des continuation funds, ce qui permet de faire entrer de nouveaux investisseurs pour déterminer le prix, la communication de Towerbrook semble indiquer que la participation sera transférée dans un nouveau fonds du gérant de private equity. De telles manœuvres sont souvent mal perçues de la part des investisseurs des différents fonds concernés. «Il faut s’assurer que le nouveau fonds ne surpaie pas l’actif pour doper la performance du fonds précédent. C’est un équilibre difficile à trouver, ce qui explique que les opérations de ce type sont assez rares», explique un banquier.

Contacté par L’Agefi, Towerbrook n’a pas souhaité commenter l’opération.

Le nouveau fonds continuera donc à accompagner la croissance d’Infopro Digital. Le groupe, propriétaire de L’Usine Nouvelle, LSA, Le Moniteur ou L’Argus de l’Assurance, et dont Towerbrook avait déjà été actionnaire de 2001 à 2007, a vu son chiffre d’affaires passer de 300 millions d’euros en 2015 à 550 millions fin 2022, dont près de la moitié provient désormais de l’international, notamment les Etats-Unis et l’Asie. Depuis plus de dix ans, le groupe historique de presse s’est diversifié dans les bases de données avec le pôle Infopro Data, puis dans les logiciels et outils numériques, à coups d’acquisitions en France et à l’étranger, pour devenir une société à l’activité essentiellement BtoB.◆

Un évènement L’AGEFI

Plus d'articles Capital investissement

Contenu de nos partenaires

Les plus lus de
A lire sur ...