L’immobilier de bureaux reste sur la bonne voie

le 08/04/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

bureaux à la Défense 92
La demande de bureaux à La Défense s’est bien tenue au premier trimestre.
(RK.)

La demande placée de bureaux en Île-de-France a bien démarré l’année 2022, selon le baromètre Immostat publié vendredi. Avec 503.900 m2 pour le premier trimestre (T1), en hausse de 40% par rapport au T1-2021, les chiffres des trois premiers mois de l'année sont comparables à ceux de 2014, 2016 ou 2019, alors que 2020 et 2021 avaient été affectées par la crise sanitaire. Pour rappel, l’année 2021 s’était terminée sur une très bonne note, avec 1.853.400 m2 placés (+32%).

Le baromètre relève à nouveau la bonne contribution des secteurs Paris Centre-Ouest (144.000 m2) et Croissant Ouest-La Défense (162.100 m2), ce qui n’était pas évident au vu des dernières données sur ce deuxième secteur.

Du fait de nouvelles livraisons importantes en 2021 sur le Croissant Ouest-La Défense, l’offre immédiate a encore continué à croître, à 4.082.000 m2 au 31 mars 2022.

Loyers à 415 euros

Les loyers se stabilisent globalement autour de 415 euros HT HC/m2/an pour les biens neufs comme pour les biens de seconde main (+4% sur un an pour ces derniers avec un effet de base). Les loyers avaient été adaptés mi-2020 face à la crise et les mesures d’accompagnement avaient beaucoup augmenté jusqu’à fin septembre 2021.

L’investissement en immobilier commercial francilien reste en retrait : -16% au T1-2022 par rapport au T1-2021, avec 2,9 milliards d’euros investis, et des prix moyens en légère baisse en rythme annuel (8.190 euros/m2, droits inclus). C’est également le cas au niveau global dans l’Hexagone : -7% au T1-2022 par rapport au T1-2021, avec 4,6 milliards d’euros, après un quatrième trimestre 2021 qui avait pourtant été très bon. Notons que le chiffre global de l’investissement pour l’Ile-de-France a finalement été révisé en hausse, à 15,2 milliards d'euros au lieu de 14,7

Enfin, le marché de la logistique poursuit sur sa lancée de 2021, avec une hausse par rapport au T1-2021 de la demande placée de +30%, à 240.400 m2, en Île-de-France (entrepôts de plus de 5.000 m2), et de +31%, à 811.900 m2, globalement en France (entrepôts de plus de 10.000 m2).

Sur le même sujet

A lire aussi