L’accélérateur fintech de BNP Paribas lance ses premiers projets

le 06/07/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

En moins de quatre mois, plus de 50% des start-up accompagnées ont déjà signé des contrats avec la banque de la rue d’Antin.

L’accélérateur fintech de BNP Paribas lance ses premiers projets
Le programme de BNP Paribas illustre parfaitement la nécessaire collaboration des fintechs avec les banques.
(Photo DR.)

L’accélérateur de fintech de L’Atelier BNP Paribas porte ses premiers fruits. Quatre mois après la sélection de huit start-up prometteuses, la banque de la rue d’Antin a présenté les premiers résultats de son programme d’«open innovation» (innovation ouverte), dont l’objectif est d’améliorer les parcours clients et de développer de nouvelles offres tout en simplifiant les process. Un deuxième appel à candidatures sera organisé au quatrième trimestre pour «la saison 2».

«Notre programme, qui s’est terminé hier, intégrait des structures de maturités très différentes, certaines n’ayant même pas de statuts», rappelle Yoann Jaffré, le directeur de l’Open Innovation L’Atelier BNP Paribas. «En moins de quatre mois, plus de 50% des start-up que nous avons accompagnées ont signé des contrats avec BNP Paribas. Certains développements pourraient faire l’objet dans les six prochains mois d’une mise en production pour enrichir l’offre de la banque», ajoute le dirigeant.

C’est notamment le cas de KYC3, un spécialiste du Big Data. La start-up, qui a collaboré avec la gestion de fortune de BNP Paribas, devrait dans un premier temps lancer un projet pilote (MVP) d’application réalisant une «empreinte digitale» des clients de banque privée, afin d’améliorer la sécurité de leur «patrimoine numérique». La solution d’authentification de Logmote développée pour la banque de détail pourrait aussi être mise en production.

«Nous sommes partis des besoins concrets des métiers de BNP Paribas, qui ont joué le rôle de conseillers», explique Yoann Jaffré. Avec à la clé huit binômes comme celui constitué par Fortia et BNP Paribas Services, qui a créé un «labo» à Levallois. Celui-ci peaufine une solution utilisant l'intelligence artificielle pour automatiser les process de conformité. «L’écosystème des fintechs a conscience que la collaboration avec les banques est essentielle», résume Yoann Jaffré.

Destiné avant tout à offrir de la crédibilité et un accès au marché aux start-up, qui pourraient à terme recevoir un investissement en fonds propres, l’accélérateur de fintech duplique une autre initiative de BNP Paribas, «Innov&Connect». Lancé fin 2014, le programme a accueilli fin mai onze nouvelles jeunes pousses, accompagnées par des grandes entreprises avec le concours de L’Atelier BNP Paribas. La première session avait abouti fin 2015 à neuf projets de co-expérimentation.

Sur le même sujet

A lire aussi