Christine Lagarde assure que la BCE continuera de soutenir l’économie

le 22/11/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Christine Lagarde, directrice du FMI, lors de son discours à la Goethe University de Francfort le 5 avril 2016.
(Photo Bloomberg.)

La présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde, a appelé vendredi à finaliser l'Union économique et monétaire afin de renforcer le marché intérieur de la zone euro et à adopter un "nouveau mix politique" pour répondre aux défis auxquels se trouve confrontée la région.

Dans l'un de ses premiers discours depuis son arrivée à la tête de la BCE voilà trois semaines, Christine Lagarde a expliqué que l'Europe devait "innover et investir" pour répondre au ralentissement de la croissance mondiale induite par les incertitudes commerciales et géopolitiques.

Pour faire face à ces enjeux, la zone euro doit non seulement compter sur "des entreprises compétitives à l'échelle mondiale et qui peuvent exporter vers le reste du monde lorsque la croissance intérieure ralentit", mais également "sur une économie intérieure forte qui peut soutenir la demande lorsque l'économie mondiale s'affaiblit", a expliqué la responsable lors du Congrès bancaire européen de Francfort.

"Si les pays stimulent la croissance en investissant dans les secteurs productifs de l'économie, ils stimulent non seulement la demande à court terme, mais fournissent également les ingrédients nécessaires au maintien de la compétitivité face aux enjeux mondiaux à long terme", a-t-elle martelé.

La BCE a un rôle à jouer dans ce processus et elle continuera de soutenir l'économie et de répondre aux risques à venir conformément à son mandat de stabilité des prix, a souligné sa présidente. Cependant, "il est évident que la politique monétaire pourrait atteindre son objectif plus rapidement et avec moins d'effets secondaires si d'autres politiques soutenaient la croissance à ses côtés", a déclaré Christine Lagarde.

Sur le même sujet

A lire aussi