Gouvernance

Les proxys acceptent les PDG mais exigent de réels contre-pouvoirs

Les sociétés qui affichent depuis plusieurs années des oppositions de plus de 20% au «say on pay» pourraient être...
Abonnés
L'AGEFI Quotidien