Pourquoi le bitcoin a rebondi de 40% en un mois

le 24/01/2023 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

La reine des cryptomonnaies débute l’année en fanfare après un exercice 2022 catastrophique.

Pourquoi le bitcoin a rebondi de 40% en un mois
Sur son sommet de novembre 2021, le bitcoin perd encore plus de 65%.
(Pixabay)

Ce n’est pas encore un retour en grâce mais c’est un bon début. En moins d’un mois, le cours du bitcoin s’est repris de plus de 40%. Pas de quoi rattraper ses pertes de l’an dernier mais le rebond est significatif.

En 2022, la cryptomonnaie la plus populaire a plongé de 65% pénalisée d’abord, comme l’ensemble des marchés financiers, par les incertitudes liées à la guerre en Ukraine et à l’inflation avant d’être emportée par les scandales à répétition qui ont pénalisés tout le secteur.

Malgré de nouvelles répliques de ses affaires en ce début 2023 – faillite de Genesis, arrêt du livret crypto de Coinhouse, suite du feuilleton FTX – le cours du bitcoin ne tremble plus. Au contraire, il a retrouvé, à près de 23.000 dollars, des niveaux plus vus depuis août dernier.

Dans le sillage du Nasdaq

Alors qu’il n’a bénéficié d’aucun statut de valeur refuge en 2022, comme son surnom «d’or numérique» aurait pu le laisser espérer, le bitcoin profite à plein du retour des investisseurs vers les actifs à risque. Le ralentissement de l’inflation laisse en effet espérer que le resserrement monétaire mis en œuvre par les banques centrales sera moins dur que craint par les gérants il y a encore quelques semaines et la perspective de voir les économies développées tomber en récession semble chaque jour un peu moins probable.

Dans ce contexte, le bitcoin a ainsi amplifié les gains déjà importants des marchés actions et notamment de la Bourse de la technologie américaine, le Nasdaq Composite, qui s’envole de 8,5% depuis le début de l’année.

Le rebond du bitcoin peut aussi s’expliquer en partie par des raisons techniques. La baisse de son cours a mis en difficulté des mineurs, dont certains ont fait faillite, indiquant que le prix avait potentiellement atteint un point bas.

+140% pour solana

La hausse du bitcoin semble par ailleurs avoir profité aux autres cryptomonnaies. L’ethereum, la deuxième en termes de capitalisation, s’est envolé de 33% depuis le début de l’année et d’autres crypto moins populaires ont initié des rebonds, parfois encore plus spectaculaires, dans la foulée. Le ripple a ainsi grimpé de 27% depuis le 2 janvier et le solana s’est envolé de 140% sur la période.

Sur le même sujet

A lire aussi