Genesis place son activité de prêts crypto en faillite

le 20/01/2023 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Certaines activités de la société et notamment les opérations de courtage et de garde ne sont pas concernées par la procédure.

chute des cryptomonnaies
De nombreux acteurs des crypto ont chuté l’an dernier.
(AdobeStock.)

L'unité de prêt de la société spécialisée dans les crypto Genesis a déposé jeudi une demande de protection au titre du chapitre 11 de la loi sur les faillites aux États-Unis, a rapporté Reuters.

Genesis Global Capital, l'un des plus grands prêteurs de crypto, a gelé les rachats des clients le 16 novembre après que FTX a stupéfait le monde financier avec sa faillite, alimentant la crainte que d'autres entreprises puissent imploser. La société appartient à la société de capital-risque Digital Currency Group (DCG).

L'unité de prêt de Genesis a déclaré qu'elle avait à la fois des actifs et des passifs compris entre 1 et 10 milliards de dollars, et a estimé qu'elle avait plus de 100 000 créanciers dans son dossier auprès du tribunal américain des faillites pour le district sud de New York.

Genesis Global Holdco, le groupe parent de Genesis Global Capital, a également déposé une demande de mise en faillite, avec une autre unité de prêt Genesis Asia Pacific.

150 millions de dollars

Genesis Global Holdco a déclaré dans un communiqué qu'elle envisagerait une éventuelle vente ou une transaction de capitalisation pour payer les créanciers, et qu'elle disposait de 150 millions de dollars en espèces pour soutenir la restructuration.

Il a ajouté que les activités de dérivés et de négociation au comptant, de courtage et de garde de Genesis ne faisaient pas partie du processus de faillite et poursuivraient leurs opérations de négociation avec les clients.

Le dépôt de bilan de Genesis est le dernier d'une cascade d'échecs dans le monde des crypto et de fortes suppressions d'emplois déclenchées par la chute des prix l'année dernière.

Sur le même sujet

A lire aussi