Le régulateur des Bahamas défend sa gestion de l’affaire FTX

le 25/11/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les États-Unis et la Securities Commission of The Bahamas se disputent actuellement la souveraineté de l'affaire FTX. Cette dernière a justifié la prise de contrôle d'une partie des fonds de la plateforme pour les sécuriser.

La plateforme de trading crypto FTX
Au moment de son placement sous le régime des faillites américain, FTX International, la branche la plus importante de la plateforme, était régulée aux Bahamas.
(RK.)
Quasiment dans la foulée de du placement sous le régime des faillites américain (Chapitre 11) de FTX le 11 novembre, des mouvements suspects de fonds étaient détectés par de nombreuses figures de l’écosystème crypto sur la plateforme. Au total, près de 650 millions de dollars en étaient sortis...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi