La fintech Klarna creuse ses pertes

le 02/03/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La société justifie son déficit de 2021 par une «accélération massive» de son expansion à l’international.

La fintech Klarna creuse ses pertes
Klarna a vu sa croissance exploser depuis la pandémie.
(Bloomberg)

Les pertes de Klarna augmentent d’année en année. Lundi, le géant suédois, spécialiste du paiement fractionné ou «buy now pay later» (BNPL), a annoncé des pertes d’exploitation de 748 millions de dollars (672 millions d'euros) en 2021, contre 150 millions en 2020. En 2019, la société avait réalisé des pertes d'environ 60 millions de dollars.

L'entreprise justifie ses pertes de 2021 par une «accélération massive» de son expansion à l’international. Klarna revendique une présence dans 45 pays, après s’être implantée dans 10 nouveaux en l’espace de deux ans. De même, face au boom du secteur du paiement fractionné (BNPL), Klarna ne cesse de développer de nouveaux produits, comme son option de règlement immédiat «pay now» ainsi que de nouveaux services sur l’épargne. Le nombre de ses clients grossit aussi de manière vertigineuse : la société en a récupéré 46 millions supplémentaires en rachetant les sociétés Stocard et Hero l'an dernier, faisant grimper son nombre total de clients à 147 millions.

Augmentation du volume d'affaires brut
de 48% en 2021

Comme beaucoup d’acteurs du BNPL, Klarna a vu sa croissance exploser depuis la pandémie. La fintech revendique une augmentation de 38% en un an de son résultat net d'exploitation, qui a atteint 1,6 milliard de dollars en 2021, tandis que son volume d'affaires brut a augmenté de 48%, à 80 milliards de dollars. Son installation dans certains pays commence par ailleurs à porter ses fruits. Les Etats-Unis, où la fintech est en concurrence avec des acteurs comme Affirm et Afterpay, sont devenus son deuxième marché. La société y a triplé le volume de ses affaires en un an tandis que son nombre de clients Américains a crû de 70%, la société revendiquant 25 millions de clients.

La fintech entend bien poursuivre sa stratégie d'investissement : elle vise déjà de nouveaux pays et s'apprête à lancer d'autres produits. A la suite d'une levée de fonds de 639 millions de dollars en juin dernier, la société était devenue la fintech la mieux valorisée d'Europe, à hauteur de 45,6 milliards de dollars. Elle est soutenue par Sequoia Capital depuis 2010 et plus récemment par de gros acteurs comme SoftBank, Visa ou encore Blackrock. Selon Bloomberg, Klarna envisagerait de permettre aux bailleurs de fonds existants de vendre certaines de leurs participations dans le cadre d'une éventuelle levée de fonds et pense également lever de l'argent frais pour financer ses plans d'expansion. A la clef, une valorisation qui pourrait atteindre 60 milliards de dollars.

Sur le même sujet

A lire aussi