La néobanque brésilienne Nubank prépare sa cotation à Wall Street

le 27/10/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

La néobanque brésilienne Nubank prépare sa cotation à Wall Street
(Nubank)

Ce sera une de plus grosses introductions en Bourse pour une société bancaire d'Amérique du Sud. La néobanque brésilienne Nubank a déclaré mercredi, dans un communiqué, avoir déposé officiellement son formulaire F-1 d’entrée en Bourse auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis (SEC), le régulateur financier américain. Elle vise une cotation au Nasdaq. Et nourrit donc des ambitions bien au-delà de l'Amérique latine.

La banque ne précise pas son calendrier, ni de détails sur sa fourchette d’introduction. Mais cette opération, déjà annoncée par la société dès ce printemps, pourrait se concrétiser d'ici courant 2022.

Tout juste indique-t-elle qu’elle a déposé auprès de la Commission brésilienne des valeurs mobilières (CVM), le régulateur financier brésilien, sa « demande d'inscription et de cotation d'un émetteur étranger de catégorie «A» ; l'enregistrement et l'admission à la négociation d'un programme sponsorisé de certificats de dépôt brésiliens («BDR») de niveau III ; et l'enregistrement d'une offre publique initiale de distribution de BDR représentant des actions ordinaires de classe A émises par la Société ; le tout sous le traitement réservé de CVM ».

La fintech est évaluée à quelque 30 milliards de dollars (25,84 milliards d’euros), après son dernier tour de table, de 750 millions de dollars, dirigé par la société d’investissement Berkshire Hathaway de Warren Buffett en juin dernier.

Elle annonçait au premier semestre être bénéficiaire pour la première fois de son histoire - depuis sa création en 2013 - avec 76 millions de réals brésiliens (11,8 millions d'euros) de bénéfices, pour 4 milliards de reals de chiffre d'affaires. 

Nubank pourrait viser une valorisation très élevée : de 40 milliards à plus de 55 milliards de dollars, rapportaient respectivement les agences Bloomberg et Reuters en août dernier. Nubank deviendrait alors un des tous premiers groupes financiers cotés d’Amérique Latine en termes de valorisation. 

Avec plus de 40 millions de clients au Brésil, au Mexique et en Colombie, Nubank est devenue la première fintech d'Amérique Latine. Elle s’est imposée notamment avec sa carte de crédit sans commission avec une ligne de crédit de 50 réals (8,15 euros).

La tendance s'est accélérée pendant la pandémie, qui a obligé les particuliers à se tourner vers des services de paiement en ligne et des prestations de e-commerce durant les périodes de confinement.

Sur le même sujet

A lire aussi