ING réfléchit à sa place dans l’univers des paiements

le 08/09/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Après l'abandon de Fidor par BPCE, c'est au tour d'ING de vouloir se séparer de sa filiale de paiement achetée en 2018, qui ne fonctionnait plus.

Coup dur pour ING. La banque néerlandaise envisagerait de se séparer de sa filiale de paiement Payvision, dont elle avait acquis 75% du capital en 2018 pour un montant de 350 millions d’euros, révèle le quotidien économique Het Financieele Dagblad (FD). Elle avait finalement acquis le solde à l...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi