Le courtier eToro devrait entrer à Wall Street en septembre

le 09/04/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Son introduction en Bourse via un Spac lui permettra notamment de poursuivre sa croissance géographique et de faire évoluer sa plateforme.

Le courtier eToro devrait entrer à Wall Street en septembre

Après avoir annoncé mi-mars son regroupement avec le Spac FinTech 5 coté au Nasdaq, eToro devrait faire ses débuts à Wall Street au mois de septembre sous le nom d’eToro Group. La transaction comprend 250 millions de dollars (210 millions d'euros) issus de FinTech 5 et 650 millions de dollars d’un placement privé auprès de sociétés dont SoftBank, Fidelity et Wellington, à 10 dollars l’action.

«Les Spac (coquille vide cotée en Bourse pour réaliser des acquisitions, ndlr) ont connu un regain de popularité ces deux dernières années, c’est cette méthode à laquelle nous avons souhaité avoir recours», précise à L’Agefi Valérie Kalifa, directrice marketing France d’eToro. La société, qui est régulée en Europe par la Cyprus Securities and Exchange Commission, devrait être valorisée 10,4 milliards de dollars. Cela n’est pas «un chiffre faramineux. Cela équivaut à 9,7 fois les revenus nets estimés pour 2022», estime-t-elle. Rapportée à son excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 95 millions de dollars en 2020 publié sur le site de la société, cette valorisation apparaît bien plus élevée, à près de 110 fois l'ebitda. Même si la forte croissance du groupe peut justifier ce ratio hors norme. 

L’an dernier, la société a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 147% à 605 millions de dollars. Très optimiste, elle prévoit de l’augmenter en 2021 de 70%, puis de 30% chaque année jusqu’en 2025 pour atteindre 2,5 milliards de dollars de recettes d’ici 4 ans.

Une entrée à Wall Street devrait permettre au courtier de poursuivre sa croissance géographique, en accélérant notamment aux Etats-Unis. Elle souhaite également faire évoluer sa plateforme et proposer d’autres produits. «Nous faisons par exemple très souvent évoluer l’expérience utilisateur de nos clients, en rajoutant des moyens de paiement», explique la responsable marketing. eToro envisage notamment de lancer une carte de débit.

Comme beaucoup de néo-courtiers, eToro revendique une offre ‘zéro commission’, en proposant des transactions sans commission sur les actions réelles et les fonds négociés en bourse. Elle facture cependant les opérations sur les CFD via les écarts entre les prix d'achat et de vente (spreads) et des frais de nuit sont applicables pour certains actifs.

EToro revendique 20 millions d’utilisateurs, dont 5 millions de plus sur l’année 2020 et s’attend à en conquérir encore plus cette année. Fondée en 2007, la plateforme qui emploie 1.100 personnes, permet d'échanger toutes sortes d'actifs financiers, dont les cryptomonnaies.

A lire aussi