Les Etats membres prennent la mesure des enjeux de la révision de MIF 2

le 22/11/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Ils s’orientent vers un compromis sur le «paiement pour flux d’ordres» qui implique la transparence pré-négociation.

Les Etats membres de l’Union européenne (UE) s’orientent vers un compromis pour ne pas interdire la pratique du «paiement pour flux d’ordres» (PFOF) sur les marchés d’actions, selon un projet informel consulté par Reuters que la présidence tchèque de l’UE a présenté jeudi dans le cadre de la...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi