La tension monte entre Adler et le gendarme boursier allemand

le 18/11/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La BaFin reproche au groupe immobilier surendetté, qui s’en défend, d’avoir gonflé son bilan de 3,9 milliards d’euros sur l’exercice 2019.

architecture immeuble building foncière promoteur bureaux
Le groupe est accusé d’avoir massivement surévalué un projet immobilier.
(Image par Michael Gaida de Pixabay)
Adler persiste et signe. Le groupe immobilier allemand basé au Luxembourg a contesté jeudi les déclarations du gendarme boursier outre-Rhin, la BaFin, faisant état de nouvelles erreurs dans les comptes de sa filiale Adler Real Estate au titre de l’exercice 2019. Après avoir accusé cet été le...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi