Ericsson voit se dresser l’obstacle protectionniste pour s’emparer de Vonage

le 29/06/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’intervention du Comité pour les investissements étrangers aux Etats-Unis pourrait faire dérailler cette transaction de 6,2 milliards de dollars.

Une grosse pierre d’achoppement pourrait remettre en cause l’acquisition de l’américain Vonage par Ericsson. L’équipementier télécoms suédois a fait savoir mardi dans un bref communiqué que l’opération de 6,2 milliards de dollars (5,9 milliards d’euros), payée en numéraire, était examinée par le...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi