Bruxelles ouvre la porte à une remise à plat de ses règles en matière de concurrence

le 10/12/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La commissaire Margrethe Vestager estime que la numérisation et la mondialisation de l'économie justifient une réforme des règles datant de 1997.

Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive de la Commission européenne chargée de la concurrence et du numérique
Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive de la Commission européenne chargée de la concurrence et du numérique
(Crédit European Union.)
Confirmée à son poste dans la nouvelle Commission européenne qui vient de prendre ses fonctions, Margrethe Vestager, la commissaire en charge de la concurrence, ouvre la porte à une réforme appelée de tous leurs voeux par les gouvernements français et allemand. Dans un discours prononcé hier à...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi