Le président de l’Eiopa s’oppose à la réforme de Solvabilité 2 poussée par la France

le 05/11/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Gabriel Bernardino, le président de l’Autorité européenne des assurances (Eiopa), a exprimé son opposition à un assouplissement des exigences en fonds propres pour l’investissement en action des assureurs, lors d’une audition hier devant la commission des affaires économiques et monétaires du...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi