Paris reste en alerte sur les effets de Bâle 3

le 10/07/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La transposition en Europe des nouvelles règles sur les actifs risqués des banques est un sujet politique à discuter, a déclaré le Premier ministre, Edouard Philippe.

Paris veille au grain sur les conséquences du paquet Bâle 3, surnommé Bâle 4 par les banques. Le Premier ministre, Edouard Philippe, l’a assuré vendredi lors du Forum international de Paris Europlace, où il a beaucoup été question de défendre la souveraineté financière de l’Europe. «Nous...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi