La France veut changer les règles de la concurrence en Europe

le 06/02/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Remonté contre le veto de la CE sur le mariage Siemens-Alstom, le gouvernement prépare des propositions de réformes.

Le veto de la Commission européenne sur le projet d’union entre Alstom et Siemens Mobility sonne comme un affront pour le président Emmanuel Macron et son gouvernement, ardents partisans du mariage des deux industriels du ferroviaire. C’est une «erreur politique qui va à l’encontre des intérêts...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi