Les cessions de créances douteuses inquiètent les consommateurs

le 25/01/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La directive sur le développement des marchés secondaires de NPL leur fait craindre, ainsi qu'aux prêteurs, une dégradation des politiques de recouvrement.

mensualités
Un portefeuille de crédit à la consommation est généralement plus exposé aux créances douteuses qu’un portefeuille bancaire classique.
(Crédit Thinkstock.)
A force de se concentrer sur le danger que représente l’accumulation des créances douteuses (NPL) pour les banques, les législateurs européens ne se sont peut-être pas assez penchés sur les effets que les nouvelles réglementations pourraient avoir sur les particuliers endettés. Le Bureau européen...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi