La revue du système de supervision financière est mal partie

le 02/07/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Un nouvel avis juridique soulève des «préoccupations» des Etats membres. Ceux-ci s’apprêtent à revoir à la baisse l’ambition du texte initial.

Ca ne passe pas. Dans un avis circulé fin juin, le service juridique du Conseil de l’UE - l’institution qui réunit les 28 Etats membres - critique le projet de revue des autorités européennes de supervision financières (EBA, Esma et Eiopa, les trois «ESA»). Le document, dont L’Agefi a obtenu...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi