Les affaires africaines de Rio Tinto hantent le groupe minier

le 19/10/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La société est inculpée de fraude aux Etats-Unis et mise à l’amende au Royaume-Uni dans le dossier de son ex-filiale de charbon au Mozambique.

Rio Tinto est dans le collimateur de la justice. Le groupe minier anglo-australien vient d’être inculpé de fraude aux Etats-Unis aux côtés de deux anciens dirigeants pour avoir gonflé en 2012 la valeur d’actifs charbonniers détenus par une ex-filiale au Mozambique (RTCM). Celle-ci avait été...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi