Les banques européennes redoutent des déficits massifs de MREL

le 14/06/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Selon Natixis, le trou à combler pourrait totaliser 438 milliards d’euros. De quoi expliquer le lobbying des banques déjà soumises au TLAC.

Ce n'est qu’un scénario mais il donne un avant-goût des menaces qui pèsent sur les bilans des banques du Vieux Continent. Alors que la question du niveau exact des passifs éligibles au bail-in en cas de résolution (MREL) demeure sans réponse et donne lieu à un lobbying franco-italien, Natixis s...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi