Ni chair ni poisson

le 21/01/2021 L'AGEFI Hebdo

La loi est dure, mais c’est la loi : les chauffeurs britanniques ont pu perfectionner leur connaissance des réglementations européennes en ce début d’année. Quelle n’a pas été leur surprise de se voir confisquer sandwiches et autres casse-croûte à leur arrivée sur le continent ! C’est que l’UE...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

A lire aussi