Pangolin blues

le 16/07/2020 L'AGEFI Hebdo

Ce pauvre pangolin n’a vraiment pas de chance. Jugé coupable – à tort ? – de la pandémie de Covid-19, consommé en steak, le petit mammifère nocturne détrône désormais le rhinocéros au rang des animaux les plus braconnés. Alors que la lutte contre le commerce d’ivoire, notamment en Chine, semble...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

Sur le même sujet

A lire aussi