Les fusions verticales menacées aux Etats-Unis

le 12/04/2018 L'AGEFI Hebdo

D’ordinaire approuvées sans difficulté par les autorités américaines, ces opérations sont remises en cause par le cas AT&T/Time Warner.

Euphorique depuis le début de l’année, le marché américain des fusions-acquisitions n’en est pas moins chahuté. Après la méga-fusion à 120 milliards de dollars entre Broadcom et Qualcomm bloquée par un décret présidentiel, qui constitue une première en ce qu’elle a été interdite avant même d’être...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

Sur le même sujet

A lire aussi