L'interview

Henri Giraud (Atos) : «Il faut sécuriser le vote en direct aux assemblées»

le 06/10/2022

Henri Giraud, directeur des affaires juridiques corporate d’Atos, intervenait lors du 13ème Forum Gouvernance des conseils d’administration et des AG organisé par L’Agefi le 29 septembre.

L’année 2022 promettait d’être celle du décollage du vote en direct et à distance lors des assemblées générales des entreprises. Amundi avait transformé l’essai l’an dernier. Pourtant, le vote en temps réel à distance n’a pas décollé cette année.

En cause, des incertitudes techniques et juridiques qui freinent encore l’intérêt des émetteurs, qu’un rapport du Haut comité juridique de place avait relevées en début d’année.

«Les outils que nous avons mis à disposition de nos actionnaires pour participer à des AG digitales, que ce soit le vote préalable ou pour poser des questions en direct via des outils digitaux, n’ont pas donné lieu à un engouement très fort», ajoute Henri Giraud, directeur des affaires juridiques corporate d’Atos, qui intervenait lors du 13ème Forum Gouvernance des conseils d’administration et des AG organisé par L’Agefi le 29 septembre.

Sur le même sujet

A lire aussi