La place de Paris prône le statu quo pour le «say-on-climate»

le 25/01/2023 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le Haut Comité juridique de la place financière de Paris (HCJP) recommande la «soft law» pour le vote des résolutions climatiques en assemblée générale.

réchauffement climatique
L’évolution constante des pratiques et réglementations sur le climat incite à privilégier la soft law plutôt que légiférer.
(Pete The Digital Artist / Pixabay)
Circulez, il n’y a rien à voir. Discrètement, le Haut Comité juridique de la place financière de Paris (HCJP), saisi par le Trésor, a publié mardi sur son site son très attendu rapport sur les résolutions climatiques. Le fameux «say-on-climate». Avec une recommandation majeure qui ne surprendra...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi