Wendel choisit Laurent Mignon comme nouveau président du directoire

le 19/09/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le dirigeant restera à la tête du directoire de BPCE jusqu’à son arrivée effective chez Wendel, au plus tard le 1er janvier 2023.

Wendel choisit Laurent Mignon comme nouveau président du directoire
Laurent Mignon quitte la présidence de BPCE pour prendre celle de Wendel

Il a fallu tout juste trois mois à Wendel pour trouver un successeur à André François-Poncet. La société d'investissement, dont l’actif net réévalué s’élevait à 7,35 milliards d’euros au 30 juin 2022, a annoncé samedi dans un communiqué que son conseil de surveillance, réuni la veille, avait nommé Laurent Mignon en qualité de membre et président de son directoire. Il occupait depuis plus de quatre ans cette même fonction au sein de BPCE. Son arrivée effective chez Wendel est attendue au plus tard le 1er janvier prochain, André François-Poncet assurant la transition dans l’intervalle.

Laurent Mignon a déclaré être prêt à s’engager «au service du développement de Wendel dans le respect de son histoire et de ses valeurs et dans l’intérêt de l’ensemble de ses actionnaires». Tout en en saluant «le travail remarquable» effectué par André François-Poncet depuis début 2018, Nicolas ver Hulst, président du conseil de surveillance de Wendel, a estimé que Laurent Mignon partageait des valeurs «en parfaite résonance avec celles de Wendel» et qu’il avait «toutes les qualités personnelles et professionnelles pour ouvrir une nouvelle page de notre longue histoire».

Dans un communiqué séparé, le groupe BPCE a fait savoir que Laurent Mignon avait décidé de ne pas solliciter le renouvellement de son mandat en vue «de s’engager dans un nouveau projet professionnel». Le dirigeant, qui conservera ses fonctions actuelles jusqu’à son arrivée chez Wendel, «laissera un groupe très solide qui a les moyens de ses ambitions», a souligné Thierry Cahn, président du conseil de surveillance de la banque mutualiste. Cette instance a en conséquence lancé un processus de succession pour trouver un nouveau dirigeant, en application de ses règles internes de gouvernance.

Laurent Mignon a commencé sa carrière chez Indosuez, puis a rejoint AGF, Schroders ou encore Oddo & Cie. Il était dans le groupe BPCE depuis 14 ans. Il a tout d’abord été directeur général de Natixis avant le prendre la présidence du directoire de BPCE après le départ de François Pérol pour Rothschild en 2018. Il a notamment conduit la sortie de la cote de Natixis en 2021. En moins de six mois, c'est le deuxième patron d'une grande banque française qui décide de ne pas renouveler son mandat. En mai dernier Frédéric Oudéa avait annoncé qu'il ne solliciterait pas un nouveau mandat de directeur à la Société Générale. 

Sur le même sujet

A lire aussi