La gouvernance, l’autre talon d’Achille d’Atos

le 15/06/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Deux directeurs généraux qui partent en un an, un conseil d'administration critiqué : le groupe de services informatiques cumule les handicaps.

le directeur général d’Atos, Rodolphe Belmer
Le directeur général d’Atos, Rodolphe Belmer, quittera la société au plus tard le 30 septembre 2022.
(Photo Atos.)
Les actionnaires d’Atos votent blanc. Le plan de scission du groupe de services informatiques – infrastructures d’un côté, digital, big data et sécurité de l’autre – a été accueilli mardi par un plongeon de 23% de l’action. Les incertitudes entourant le modèle économique du groupe et le coût de...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi