Les résolutions non contraignantes en AG devraient s’imposer progressivement

le 31/05/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Après le «say-on-climate», les sociétés pourraient s’emparer d’autres domaines de la RSE sous la pression d’investisseurs de plus en plus actifs.

L’apparition du «say-on-climate» en France cette année, comme Total vient de le faire, interroge sur la pertinence de ces résolutions non contraignantes présentées en assemblée générale (AG). Les sociétés françaises n’ont pas pour habitude de demander un simple avis à leurs actionnaires. Elles...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi