Des minoritaires d’Esso font entendre leur voix

le 18/05/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Ils craignent de possibles conflits d’intérêt entre le pétrolier français et son actionnaire à 83%, ExxonMobil. L’assemblée générale se tiendra le 23 juin.

Des minoritaires d’Esso s’interrogent sur les nombreuses conventions conclues entre le groupe pétrolier français et sa maison-mère américaine ExxonMobil, qui le détient à 82,89%. «Mes clients – un fonds actif, un 'family office' et un investisseur privé, tous français – ont des doutes quant au...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi