Dans la foulée des proxys, Elliott conteste la gouvernance de Pernod Ricard

le 13/12/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le fonds activiste la juge «inadaptée» et «peu ouverte sur l’extérieur». La famille Ricard et GBL sont surreprésentés au conseil.

Nouveau coup de semonce sur la gouvernance de Pernod Ricard. En s’attaquant au groupe de spiritueux, Elliott réveille les critiques formulées par les agences de conseil en vote (ISS, Glass Lewis et Proxinvest) lors de l’assemblée générale du 21 novembre. Les proxys contestent le peu d...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi