La polémique perdure sur la rémunération de Carlos Ghosn

le 29/07/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La baisse du plafond du bonus du PDG de Renault ne répond pas aux questions posées sur le montant des actions de performance et le cumul avec les sommes touchées chez Nissan.

Renault a choisi habilement, mercredi soir, de communiquer sur la baisse du plafond de bonus de son PDG Carlos Ghosn, à quelques heures de la publication de résultats semestriels de bonne tenue. La marge du groupe est passée en un an de 4,9% à 6,1%, tandis que le bénéfice opérationnel a dépassé...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi