Les députés confirment le renforcement du «say on pay»

le 13/06/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Si les actionnaires votent contre la rémunération des dirigeants d'une société, une nouvelle assemblée générale devra être convoquée.

Les députés ont voté en fin de semaine dernière un dispositif de «say on pay» plus contraignant. Lors de la discussion en séance du projet de loi Sapin 2, ils ont décidé que les actionnaires réunis en assemblée générale (AG) devraient voter sur la rémunération de leurs dirigeants, avant que celle...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi