Le Covid-19 creuse les pertes des néobanques

le 16/10/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les six plus grandes néobanques affichaient des pertes de 490 millions d'euros en 2019 et ce chiffre pourrait s'accentuer avec la crise, selon une étude de Moody's.

Les néobanques continuent d’être déficitaires et la pandémie du Covid-19 devrait accentuer cette tendance. C’est ce que révèle la dernière étude de Moody’s menée auprès des neufs plus grandes néobanques européennes ; Revolut, Monzo, N26, Lunar, Starling, Orange Bank, Atom, OakNorth et Tandem ;...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi