Ant Group vise une double cotation

le 21/07/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le géant chinois du paiement en ligne pourrait être coté à Shanghai et à Hong Kong.

Ant accélère pour préparer son introduction en Bourse, une des plus attendues de l’année. Le géant chinois du paiement en ligne a annoncé lundi avoir entamé les démarches en vue d’une double cotation en Bourse, à Shanghai et à Hong Kong. Ses actions seraient cotées à Hong Kong, ainsi que sur le Star, un nouvel indice créé en 2019 à Shanghai, destiné aux valeurs technologiques. Et censé concurrencer le Nasdaq aux yeux de Pékin.

La firme n'a donné aucun détail en termes de calendrier ou de montant de l'introduction en Bourse, indiquant juste avoir «entamé le processus». Pour son entrée en Bourse à Hong Kong, Ant s'est alloué les services des banques américaines Citigroup, JPMorgan Chase et Morgan Stanley, ainsi que ceux de la banque chinoise China International Capital Corporation (CICC), selon l’agence Bloomberg.

Le Star doit donner aux géants chinois des technologies un accès plus vaste aux marchés mondiaux de capitaux, a souligné Eric Jing, président exécutif du groupe. Ce qui est conforme à la demande de Pékin, qui souhaite voir les fleurons nationaux des technologies se coter sur les places boursières nationales, dans une période de rivalité économique et politique aiguë avec les Etats-Unis.

«Devenir une société cotée améliorera notre transparence vis-à-vis de toutes les parties prenantes, dont nos clients, nos partenaires commerciaux, nos employés, nos actionnaires et les régulateurs», a précisé Eric Jing.

Ant, basé comme Alibaba à Hangzhou, vise une valorisation d'au moins 200 milliards de dollars (175 milliards d'euros), selon l'agence Bloomberg, qui cite des sources anonymes. Le leader chinois du e-commerce Alibaba est déjà coté aux Etats-Unis depuis 2014. L'an passé, le géant a encore levé plusieurs milliards d'euros lors d'une seconde introduction en Bourse à Hong Kong.

Affiliée à Alibaba, qui en détient 33% depuis 2018, contrôlée par Jack Ma, son fondateur, la société, auparavant appelée Ant Financial, est connue pour son système Alipay, qui pèse plus de la moitié du marché des paiements en ligne en Chine, selon des analystes. Véritable géant commercial en ligne, Ant s'est récemment lancé dans le secteur des prêts financiers, de la gestion de patrimoine, et des services de voyage ou des livraisons de repas. En janvier, il a déposé une demande de licence bancaire numérique à Singapour, afin de concurrencer des groupes comme DBS Group Holdings

Il a généré 2 milliards de dollars (1,7 milliard d'euros) de bénéfices au deuxième trimestre, selon des estimations de Bloomberg.

Sur le même sujet

A lire aussi