Un acteur majeur du Bitcoin se prépare à entrer à Wall Street

le 13/07/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Coinbase planifierait une cotation directe et attendrait le feu vert de la Security and Exchange Commission, le régulateur américain.

Les cryptomonnaies sont-elles viables ?
Coinbase revendique plus de 35 millions de clients, qui peuvent négocier différentes cryptomonnaies, dont le Bitcoin et l’Ethereum.
(Crédit Fotolia.)

Le géant américain de l’échange de cryptomonnaies Coinbase préparerait une introduction en bourse, révèle Reuters. Cette opération pourrait avoir lieu cette année. La plate-forme planifierait une cotation directe et attendrait le feu vert du régulateur américain Security and Exchange Commission (SEC). Contrairement à une IPO (initial public offering) traditionnelle, ce mode d’introduction remis au goût du jour par Spotify ne permet pas l’émission de nouvelles actions. Seules les actions de la société actuellement détenues par des investisseurs sont échangeables.

Si cette opération venait à aboutir, Coinbase deviendrait le premier exchange crypto à entrer en bourse. Jusqu’à présent, la SEC reste méfiante vis à vis de ces actifs, l’autorité se montre par exemple réticente à l’introduction d’ETF (exchange traded fund) sur le Bitcoin.

En pourparlers avec des banques d'investissement et des cabinets d'avocats

Selon Reuters, la société n'a pas encore fait part de son intention de s'introduire en bourse auprès de la SEC, mais serait en pourparlers avec des banques d'investissement et des cabinets d’avocats. Selon le média Coindesk, Coinbase aurait programmé sa première journée des investisseurs le 14 août prochain. «Ce ne sera pas une journée d’investisseurs traditionnelle, mais plutôt une occasion d’entendre notre point de vue sur la crypto-économie et d’en apprendre davantage sur le rôle de Coinbase dans l’écosystème», a déclaré un porte-parole de Coinbase.

Evaluée à 8 milliards de dollars depuis 2018, Coinbase a levé jusqu’à présent plus de 500 millions de dollars. A ce jour, ni Coinbase ni la SEC n’ont souhaité commenter cette information. Fondée en 2012, la plate-forme revendique plus de 35 millions de clients, qui peuvent négocier différentes cryptomonnaies, dont le Bitcoin et l'Ethereum. La Bourse de New York, BBVA, l’ancien PDG de Citigroup Inc, Vikram Pandit ou encore la société de capital risque Polychain Capital font partie de ceux qui ont investi dans la société basée à San Francisco.

Mercredi, la plate-forme a annoncé qu’elle allait engager Paul Grewal, avocat général adjoint de Facebook, comme directeur juridique.

Sur le même sujet

A lire aussi