OneConnect tente une IPO à haut risque à New York

le 13/12/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Softbank a dû se résoudre à une cotation au rabais de la fintech, dont l'assureur chinois Ping An a de nouveau baissé le prix d'introduction.

Après l’échec cuisant de l’introduction en Bourse (IPO) de la société de coworking WeWork, le groupe japonais Softbank risque d’essuyer un nouveau revers. OneConnect, une fintech dont il est un actionnaire significatif, a revu à la baisse son projet de cotation. Sa maison-mère Ping An, le numéro...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi