Havas Blockchain et Coinhouse s’allient dans le conseil en ICO

le 12/07/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe de communication et l'ex-Maison du bitcoin ciblent les grands comptes.

Coinhouse, l’ex-Maison du bitcoin.
Coinhouse percevra des commissions sur le volume des ICO émises.
(Photo Coinhouse.)

Le marché du conseil en ICO (initial coin offerings) se structure à vitesse grand V. Lancée il y a seulement trois mois, Havas Blockchain - une offre de communication dédiée aux projets liés à cette technologie qui sous-tend l’utilisation des cryptoactifs - a annoncé mercredi un partenariat avec Coinhouse, l’ex-Maison du bitcoin. Porté par le groupe de communication Havas, filiale de Vivendi, Havas Blockchain et la plate-forme d’achat et de vente de cryptoactifs accompagneront les grandes entreprises dans leurs projets d’ICO.

Les levées de fonds en jetons (tokens) convertibles en cryptoactifs ont atteint 12,48 milliards de dollars (10,6 milliards d’euros), à l’échelle mondiale, depuis le 1er janvier, d’après le site Coinschedule. Mais ce sont moins les perspectives de gains financiers associées aux ICO qui intéressent les grands groupes que «les modèles de gouvernance décentralisée» qu’elles peuvent leur inspirer, a expliqué Fabien Aufrechter, responsable de Havas Blockchain, au cours d’une conférence de presse. Lors de son lancement en mars, Talao, un projet sur blockchain développé par la plate-forme de travail à la demande EMindHub, avait ainsi expliqué que les tokens permettraient à ses utilisateurs – de grands groupes comme Airbus, Thales et Assystem – de voter sur l’évolution des services et des tarifs d’EMIndHub.

Talao, une ICO à 60 millions de dollars (51 millions d’euros) portée par ces grands noms de l’aéronautique, est précisément le premier projet sur lequel Havas Blockchain et Coinhouse travaillent ensemble. Le premier apporte la force du réseau de communication Havas et le second, son expertise technique et financière dans l’analyse des projets d’ICO, ainsi que son savoir-faire en matière de gestion et de sécurisation des transactions. Ces projets seront soumis en amont à Blockchain Partner, une société de conseil sur les technologies de chaînes de bloc, avec laquelle Havas et Coinhouse avaient respectivement noué des partenariats en mars et en avril.

Sur le front de la rémunération, Coinhouse percevra des commissions sur le volume des ICO émises. Havas Blockchain sera de son côté rémunéré par les budgets de communication liés à ces ICO, des budgets «de quelques dizaines de milliers d’euros à près d’un million d’euros», et par une prise de participation dans les levées de fonds, ce qui «nous permet d’être totalement engagés dans les projets», a précisé Fabien Aufrechter.

Sur le même sujet

A lire aussi